De son poitrail velu
Il crut prendre une morue
Quand sa canne en bambou
Se plia sans casser
Saisissant l’épuisette
Il lui laissa de la ligne
Pour mieux la fatiguer
Ç’avait l’air d’être une grosse
Elle tirait beaucoup
Le moulinet faisait une légère fumée
Il chauffait en se débobinant à une sacrée vitesse
Une grosse morue…

16-11-2016